[Pire édito de la semaine]Maudit Montréalais anti-autos!

Sérieusement, je commence à en avoir ras-le-pompom de ces articles qui nous racontent que c’est terrible le stationnement à Montréal.

 

Voici le dernier en date, de Daniel Girard, blogueur au Journal de Montréal.

 

BOSTON. La rue Newbury à Boston est appréciée des touristes en raison de ses immeubles en grès rouge du XIXème siècle qui abritent commerces et restaurants.
Se stationner dans cette rue au moment où le tourisme bat son plein relève de l’exploit.
Mais ce n’est pas impossible avec un oeil de lynx.
Et quand on trouve une place, on jouit souvent des quelques minutes restantes et même, avec un peu de chance, de 20 minutes et plus.
Boston est la quatrième ville la plus chère en Amérique du Nord pour les frais de stationnement, tout juste devant San Francisco, 5ème, et… Montréal sixième.
C’est la moindre des choses de pouvoir dénicher, à l’occasion, un peu d’espace gratuit de stationnement compte tenu des dépenses que l’on va encourir lors de notre séjour à Boston.
Et à Montréal ?
Oubliez cela.
Lors d’une visite récente au Journal de Montréal, dans le Vieux Montréal, pour y rencontrer mes estimés collègues, j’ai dû me précipiter vers le parcomètre pour y éviter l’inévitable constat d’infraction qui arrive très vite, paraît-il.
En revenant au Journal, un collègue m’a fait remarquer que l’insertion d’argent supplémentaire se fait désormais à distance avec un téléphone intelligent, pour 30 cents.
Il faut donc payer pour payer plus !

Aux États-Unis, en 1937, un tribunal de l’Oklahoma a averti les municipalités que les parcomètres doivent servir à financer les coûts liés à la circulation et à rien d’autre.
À Montréal, on est à l’autre bout du spectre.
Le Plateau Mont-Royal s’est déjà réjoui des revenus supplémentaires considérables générés par les parcomètres.
L’arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce s’affaire aussi à traire la vache à lait.
Elle vient d’ajouter une centaine de parcomètres autour de l’hôpital Sainte-Justine, soulevant l’ire du Conseil pour la protection des malades.
L’arrondissement avait déjà haussé ses tarifs de 2$ à 2,50$ en début d’année.
La hausse et l’ajout des nouveaux parcomètres va permettre à l’arrondissement d’aller chercher un demi-million de plus.
Pour financer les coûts liés à la circulation ?

 

 

Source : http://blogues.journaldemontreal.com/danielgirard/

Souffrez-vous de cas de rage par manque de stationnement à Montréal? Est-ce très douloureux? Assez pour vous empêcher d’aller à Montréal et de vous obliger à fréquenter les Super Centres plates de votre banlieue?

Julien Bousquet inc. vous présente un produit sensationnel, que dis-je, miraculeux pour ce genre de cas de rage qui fragilise votre santé mentale!

Il s’agit d’un petit cachet appelé «Transport en commun». Il vous permettra de vous rendre à destination sans devoir  nourrir de dizaines de dollars un parcomètre qui financent les communistes du Plateau! Pour seulement 3,00$ (ou 5,50$ pour 2 cachets), vous aurez une tranquillité d’esprit qui n’a pas de prix.

Appelez dès maintenant! Satisfaction garantie ou argent remis!

(Bon, y’a pas de garantie, mais il ne faut pas leur dire!)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s